Dialogues

Dialogues

Dialogues

Filtres actifs

Notre monde est à construire - Nanda/Ikeda - Editions Harmattan
  • Nouveau

<h1 style="margin-bottom:10px;"><span style="color:#00008b;font-weight:600;">Quatrième de couverture</span></h1> <p style="font-size:14px;margin-bottom:20px;">« <em>Dans un monde aussi troublé, le premier objectif de la religion devrait être de guider les individus en leur apprenant à vivre ensemble de la façon qui convient le mieux à des êtres humains, de les conduire tous sur la voie de l’espoir, vers la paix et le bonheur.</em> »<br />         <span style="font-variant:small-caps;font-weight:500;color:#000000;">daisaku ikeda</span></p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:20px;">Dans <em>Notre monde est à construire</em>, les auteurs, Ved Nanda, hindouiste pratiquant, qui fait autorité dans le domaine du droit international, et Daisaku Ikeda, philosophe bouddhiste et ardent défenseur de la cause de la paix, entreprennent un dialogue fouillé et approfondi, qui démontre qu’il n’y a qu’un pas, sinon une coïncidence totale, entre une pratique religieuse personnelle et le soutien des normes et des institutions émergentes d’une société civile mondiale. Par-dessus tout, <em>Notre monde est à construire</em> donne au lecteur, qu’il soit religieux ou non, un puissant sentiment d’espoir pour l’avenir, un avenir universellement partagé.</p> <h1 style="margin-bottom:10px;"><span style="color:#00008b;font-weight:600;">Les auteurs</span></h1> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;"><span style="font-variant:small-caps;font-weight:600;color:#00008b;">ved p. nanda</span> était professeur de l’université Evans et professeur de droit à l’université de Denver. Il était aussi président de l’Association internationale des professeurs de droit et faisait partie du comité exécutif de l’Association américaine du centre des droits humains. Il a été président de l’Association mondiale des juristes puis, à la fin de sa vie, président honoraire.</p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;"><span style="font-variant:small-caps;font-weight:600;color:#00008b;">daisaku ikeda</span> était président de la Soka Gakkai internationale, une organisation bouddhiste laïque de plus de douze millions de personnes dans le monde. Il a écrit de nombreux livres et prononcé un grand nombre de conférences sur le bouddhisme, l’humanisme et les questions d’éthique mondiale.</p> <p style="font-size:14px;"> </p>
Prix 20,85 €
Le principe de l'humanisme-Unger/Ikeda-Editions Harmattan

<h1 style="margin-bottom:10px;"><span style="color:#00008b;font-weight:600;">Quatrième de couverture</span></h1> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;">Quelle est la nature de la tolérance ? Peut-elle être engendrée par la religion ? Et comment les différentes traditions culturelles, qu’elles soient religieuses ou séculières, peuvent-elles contribuer à promulguer ces valeurs essentielles que sont le dialogue humaniste et la bienveillance ? Telles sont quelques-unes des questions urgentes soulevées dans ce dialogue stimulant, qui aborde de nombreux thèmes.</p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;">Apportant chacun un trésor de sagesse et d’expérience, l’un dans les sciences médicales, et l’autre dans la pensée et l’éthique bouddhiques, Felix Unger et Daisaku Ikeda abordent ensemble des questions cruciales au cœur des problématiques actuelles.</p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;">En s’inspirant de penseurs aussi divers que saint François d’Assise, Tagore, Leibniz, Teilhard de Chardin, Nichiren et Makiguchi, les auteurs se demandent, par exemple, comment la science et la religion, ainsi que d’autres domaines relevant de l’humanisme, pourraient trouver un terrain commun.</p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:20px;">Ils recherchent des éléments de complémentarité entre bouddhisme et christianisme, et soulignent aussi les différences entre les idéaux de compassion bouddhique et le concept d’amour chrétien.</p> <h1 style="margin-bottom:10px;"><span style="color:#00008b;font-weight:600;">Les auteurs</span></h1> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;"><span style="font-variant:small-caps;font-weight:600;color:#00008b;">felix unger</span> (né en 1946) est l’un des plus éminents spécialistes en cardiologie dans le monde. Inventeur du cœur ellipsoïde, il est le premier à avoir réalisé l’implantation d’un cœur artificiel en Europe. Formé à l’université de Vienne, le Pr Unger est actuellement le président honoraire de l’Académie des sciences et des arts.</p> <p style="font-size:14px;margin-bottom:10px;"><span style="font-variant:small-caps;font-weight:600;color:#00008b;">daisaku ikeda</span> (né en 1928) est le président de la Soka Gakkai internationale, un mouvement bouddhiste qui œuvre à promouvoir la paix, la culture et l’éducation, et qui compte des membres dans plus de 190 pays du monde. Il est l’auteur de plus de cent livres en lien avec le bouddhisme et a reçu en 1983 la médaille de la paix des Nations unies.</p> <p style="font-size:14px;"> </p>
Prix 17,06 €
Dialogues avec la jeunesse-D.Ikeda-T2

<h3><span style="color:#00008b;">Quatrième de couverture</span></h3> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">La jeunesse est un champ de bataille où s’opposent souffrance et espoir. Qui en sortira vainqueur ? Cela doit absolument être l’espoir ! La raison en est que, aussi grande que soit votre souffrance, vous êtes nés pour remporter la victoire. Tant que vous ne perdrez pas espoir, l’aube finira par paraître. Au fond de votre cœur existe un « joyau précieux et invincible », qui peut trancher n’importe quelle difficulté, n’importe quelle souffrance.<br /><em>Daisaku Ikeda (extrait de la postface)</em></p> <p style="font-size:14px;margin-top:20px;text-align:justify;">Les dialogues présentés dans cet ouvrage se sont déroulés sur plusieurs années entre des responsables du département de la jeunesse et le président de la SGI, Daisaku Ikeda. Ils ont été publiés sous forme de séries dans le bimensuel du département des lycéens de la Soka Gakkai, le <em>Koko Shimpo</em>. La publication s’est déroulée sur deux périodes, la première, du 28 août 1996 au 27 août 1997, et la seconde, du 26 novembre 1997 au 10 février 1999.<br />Ces Dialogues avec la jeunesse, ont été publiés par l’Acep, en un seul volume, en 1998. Le présent ouvrage, composé de 2 tomes, est la traduction de la nouvelle édition anglaise, publiée en 2010. Ce second tome contient des textes inédits en français.</p> <p style="font-size:14px;color:#0080c3;text-align:justify;"><span style="font-variant:small-caps;">daisaku ikeda</span> est né à Tokyo le 2 janvier 1928. Il rejoint le mouvement Soka en 1947 et en devient le troisième président en mai 1960. Il est aujourd’hui président de la Soka Gakkai internationale (SGI). Auteur prolixe, fondateur d’institutions culturelles, activiste pour la paix, il a mené des dialogues avec de nombreuses personnalités et reçu plusieurs titres de docteur <em>honoris causa</em>.</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p>
Prix 10,90 €
Dialogues avec la jeunesse-D.Ikeda-T1

<h3><span style="color:#00008b;">Quatrième de couverture</span></h3> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">J’ai confiance en chacun d’entre vous. Ce qui m’importe le plus au monde, c’est votre bonheur, votre avenir. Vous êtes l’espoir de l’humanité. Chacun d’entre vous représente l’espoir, et possède un précieux trésor. Voyez en cet ouvrage un compagnon sur le chemin de la vie, et vivez avec courage au <span style="font-variant:small-caps;">xxi</span><span style="font-size:70%;line-height:80%;"><sup>e</sup></span> siècle – un siècle crucial pour le destin du genre humain.<br /><em>Daisaku Ikeda (extrait de la préface)</em></p> <p style="font-size:14px;margin-top:20px;text-align:justify;">Les dialogues présentés dans cet ouvrage se sont déroulés sur plusieurs années entre des responsables du département de la jeunesse et le président de la SGI, Daisaku Ikeda. Ils ont été publiés sous forme de séries dans le bimensuel du département des lycéens de la Soka Gakkai, le <em>Koko Shimpo</em>. La publication s’est déroulée sur deux périodes, la première, du 28 août 1996 au 27 août 1997, et la seconde, du 26 novembre 1997 au 10 février 1999.<br />Ces Dialogues avec la jeunesse, ont été publiés par l’Acep, en un seul volume, en 1998. Le présent ouvrage, composé de 2 tomes, est la traduction de la nouvelle édition anglaise, publiée en 2010. Le tome 2 contient des textes inédits en français.</p> <p style="font-size:14px;color:#ff6c00;text-align:justify;"><span style="font-variant:small-caps;">daisaku ikeda</span> est né à Tokyo le 2 janvier 1928. Il rejoint le mouvement Soka en 1947 et en devient le troisième président en mai 1960. Il est aujourd’hui président de la Soka Gakkai internationale (SGI). Auteur prolixe, fondateur d’institutions culturelles, activiste pour la paix, il a mené des dialogues avec de nombreuses personnalités et reçu plusieurs titres de docteur <em>honoris causa</em>.</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p>
Prix 10,90 €
Connaître notre valeur- Weisacker/Ikeda- Editions Harmattan

<h4><span style="color:#00008b;">Quatrième de couverture</span></h4> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;">qu’y a-t-il à faire ?</span> Cette question est particulièrement urgente dès lors qu’elle concerne le défi mondial de la transition vers des sources d’énergie propres, efficaces et renouvelables. C’est à cette question que Daisaku Ikeda et Ernst Ulrich von Weizsäcker tentent d’apporter une réponse.</p> <p style="font-size:14px;">Tout au long de huit conversations très stimulantes, ils examinent les stratégies qui peuvent nous mener à un avenir durable. Ils envisagent les changements de cœur et d’état d’esprit qui insuffleront la volonté et la force pour les mettre en œuvre.</p> <p style="font-size:14px;">Ils exhortent ainsi le lecteur à bâtir un avenir fondé sur une prise de conscience plus profonde pour le bien de l’humanité et de la planète.</p> <h4><span style="color:#00008b;">Sommaire</span></h4> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">première conversation</span><br />Espoir et guérison</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">deuxième conversation</span><br />Un monde sans guerre</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">troisième conversation</span><br />La croissance verte</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">quatrième conversation</span><br />Le sens de la mesure et l’épanouissement humain</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">cinquième conversation</span><br />Une perspective à long terme</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">sixième conversation</span><br />La conscience de l’environnement</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">septième conversation</span><br />La justice sociale et écologique</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">huitième conversation</span><br />Un avenir durable</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">annexe</span><br />Le Manifeste de Göttingen</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">Index</span></p> <h4><span style="color:#00008b;">Les auteurs</span></h4> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">ernst ulrich von weizsäcker</span> (né en 1939) est un physicien, biologiste et politicien allemand. Il est le neveu de l’ancien président allemand Richard von Weizsäcker. Il a créé et a présidé (entre 1991 et 2000) l’Institut Wuppertal pour le climat, l’environnement et l’énergie et il a été coprésident du Club de Rome de 2012 à 2018. Il vit en Allemagne.</p> <p style="font-size:14px;"><span style="font-variant:small-caps;color:#1f67aa;">daisaku ikeda</span> (né en 1928) est le président de la Soka Gakkai internationale. Spécialiste du bouddhisme, de l’humanisme et de questions d’éthique, il a donné nombre de conférences dans le monde et écrit différents livres sur ces sujets. Il est l’auteur de dialogues avec des personnalités, parmi lesquelles René Huyghe, Linus Pauling et Mikhaïl Gorbatchev. Il vit à Tokyo, au Japon.</p> <p style="font-size:14px;"> </p>
Prix 15,17 €
Dialogue sur l'éducation- Entretiens avec D.Ikeda- Acep

<p style="font-size:18px;color:#006070;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Quatrième de couverture</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">Ces entretiens réunissent M. Daisaku Ikeda, président de la Soka Gakkai internationale, Mmes Betty Mori, Marie-Lise Rescoussié et Annie Bourla, trois éducatrices pratiquantes du bouddhisme de Nichiren au sein du mouvement Soka.</p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">L’éducation est ici abordée dans sa dimension la plus large, qui dépasse le cadre de l’instruction scolaire ou d’une structure particulière. Elle est intimement liée à l’être humain tout au long de son existence.</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p>
Prix 6,45 €
Les Piliers en or de Soka-D.Ikeda-Acep

<p style="font-size:18px;color:#006070;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Quatrième de couverture</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;"><em>En japonais, il existe un autre mot pour « ginkgo » que l’on écrit avec les caractères chinois signifiant « arbre grand-père petit-fils » car les fruits du ginkgo que l’on a planté seront récoltés par nos petits-enfants. J’avais lu cette explication et ne l’ai jamais oubliée. Cette traduction semble me dire : « Je ne vis pas pour moi, mais pour les générations à venir. Je développerai ma force à son maximum et j’accomplirai de grandes choses ! » Quand je regarde un grand ginkgo, je pense aux personnes qui l’ont planté et soigné.</em></p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">(Extrait de l’essai « La sagesse des hommes »)</p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">À travers les souvenirs de son propre cheminement dans la foi et de celui de son maître, Josei Toda, Daisaku Ikeda montre que, lorsque les pratiquants du département des hommes s’évertuent à relever les défis qu’ils rencontrent, ils sont source d’inspiration pour les autres, particulièrement pour les jeunes.</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p>
Prix 11,37 €
À mes chers amis de la jeunesse-D.Ikeda-Acep

<p style="font-size:18px;color:#006070;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Quatrième de couverture</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">Quand les jeunes agissent et s’expriment avec fierté, ils ouvrent la voie d’une nouvelle ère. Quand les jeunes se développent et s’épanouissent, des vagues de joie apparaissent et se propagent dans tous les chapitres et centres de la Soka Gakkai. C’est aux jeunes qu’il appartient d’entreprendre des actions décisives pour parvenir à la victoire dans notre lutte pour <em>kosen rufu</em>.</p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">La Soka Gakkai et la SGI doivent toujours rester jeunes. Durant les six dernières décennies, je me suis dressé à l’avant-garde de notre jeune organisation et j’ai surmonté de nombreux défis, en me fondant sur mon vœu sincère de m’acquitter de mes dettes de reconnaissance.</p> <p style="font-size:14px;text-align:justify;">Aujourd’hui, alors que nous célébrons le 60<span style="font-size:70%;line-height:80%;"><sup>e</sup></span> anniversaire du 16 mars, Jour de <em>kosen rufu</em>, des pratiquants du département de la jeunesse de tout le Japon et du monde entier se sont magnifiquement dressés dans l’action. Ils ont accueilli un grand nombre de nouveaux bodhisattvas sortis de la terre. M. Toda en serait sans aucun doute ravi.</p> <p style="font-size:18px;color:#006070;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Table des matières</strong></span></p> <p style="font-size:16px;margin-bottom:0px;color:#92437c;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Chapitre premier</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:left;"><strong>Le courage – Votre détermination à remporter la victoire en cet instant précis peut tout changer</strong><br />Une combativité inépuisable<br />L’appel de notre maître à lutter avec courage et vigueur<br />Aux jeunes qui poursuivront la grande tâche de <em>kosen rufu</em><br />Faire apparaître librement notre bouddhéité<br />Un extrait des <em>Enseignements oraux</em> riche en enseignements pour la jeunesse du mouvement Soka<br />C’est l’instant présent qui détermine l’avenir éternel <br />L’esprit passionné de la « véritable cause »<br />La lutte héroïque des personnes ordinaires pour surmonter tous les obstacles<br />S’engager fermement sur la voie de maître et disciple<br />Les héros se dressent avec une foi ferme<br />Surmonter notre faiblesse intérieure grâce à <em>Nam-myoho-renge-kyo</em>, qui est comparable au rugissement d’un lion<br />Suivre la voie de nos convictions en nous fondant sur l’esprit d’unité entre maître et disciple<br />Créer courageusement l’ère dorée du <em>kosen rufu</em> mondial</p> <p style="font-size:16px;margin-bottom:0px;color:#92437c;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Chapitre 2</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:left;"><strong>Ayez un esprit invincible – Soyez des héros qui ne sont jamais vaincus</strong><br />Le département de la jeunesse de la Soka Gakkai est un rassemblement de lions<br />Une détermination inébranlable engendre d’énormes résultats <br />Le premier élément clé consiste à croire en vous-mêmes<br />Persévérez et remportez la victoire contre les difficultés<br />Croire dans votre propre potentiel<br />Nous possédons le même état de vie que Nichiren<br />Tous les êtres humains sont précieux<br />Le deuxième élément clé est le vœu de réaliser <em>kosen rufu</em><br />Manifester l’état de bouddha<br />L’esprit invincible de Shijo Kingo <br />Le point de départ de la victoire éternelle<br />Ne pas être vaincu dans son existence<br />« <em>Vous allez voir !</em> »<br />Une vie consacrée à réaliser la mission de <em>kosen rufu</em><br />Les jeunes du mouvement Soka – protagonistes de notre épopée sans fin</p> <p style="font-size:16px;margin-bottom:0px;color:#92437c;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Chapitre 3</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:left;"><strong>Vous qui êtes les successeurs, vivez en conservant votre vœu et en le concrétisant</strong><br />16 mars – la cérémonie où l’on émet le vœu de réaliser <em>kosen rufu</em><br />Contribuer à une transformation positive de notre environnement<br />Une bataille contre l’obscurité fondamentale<br />« Pratiquer en accord avec les enseignements du Bouddha »<br />Créer un monde où l’on célèbre tous les êtres<br />Accomplir le vœu que nous avons émis depuis le très lointain passé<br />Des jeunes dotés d’une grande force de caractère, qui partagent le bouddhisme de Nichiren avec les autres<br />En définitive, les autres feront votre éloge<br />Soyez des personnes courageuses en mesure de protéger la Soka Gakkai<br />Transformer les désirs terrestres en illumination grâce au pouvoir de la Loi merveilleuse<br />Transformer les souffrances en précieux trésors<br />La foi consiste à lutter pour <em>kosen rufu</em><br />La voie directe vers l’épanouissement du potentiel de la jeunesse<br /><em>Kosen rufu</em> se développe grâce au vœu de chaque personne<br />Œuvrer ensemble dans l’harmonie et la confiance <br />Les porte-étendards du siècle de la vie</p> <p style="font-size:16px;margin-bottom:0px;color:#92437c;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Chapitre 4</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:left;"><strong>Dans le bouddhisme de Nichiren, l’humanisme consiste essentiellement à fonder nos actions sur la reconnaissance</strong><br />Le moment est maintenant venu d’accomplir des actions décisives<br />Le monde place de grands espoirs dans les activités de la jeunesse du mouvement Soka<br />Chaque personne possède une profonde mission<br />Faire part de notre victoire à notre maître<br />L’esprit de reconnaissance<br />Agir pour restaurer l’humanité<br />Notre dette de reconnaissance envers nos parents<br />La profonde et solennelle relation de maître et disciple<br />La source de bienfaits et d’une bonne fortune incommensurables<br />Le vœu d’un disciple, le bodhisattva Roi-de-la-Médecine <br />Manifester notre reconnaissance en chérissant tous les êtres vivants<br />La fière tradition de l’humanisme Soka<br />Respecter et chérir nos compagnons de pratique comme des bouddhas<br />Les huit piliers du Hall du Grand Vœu pour <em>kosen rufu</em><br />La jeunesse assurera l’avenir éternel du <em>kosen rufu</em> mondial</p> <p style="font-size:16px;margin-bottom:0px;color:#92437c;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><strong>Chapitre 5</strong></span></p> <p style="font-size:14px;text-align:left;"><strong><em>Kosen rufu</em> - avoir l’honneur de lutter pour accomplir notre serment en tant que bodhisattvas sortis de la terre</strong><br />Développer des idées saines dans une ère de corruption<br />Le dialogue de personne à personne<br />La prière des bodhisattvas sortis de la terre<br />L’appel du Bouddha à une vaste propagation du Sûtra du Lotus<br />La transformation qui consiste à passer de la recherche d’une aide extérieure à l’attitude d’aider soi-même les autres<br />Le vœu de naître dans le monde <em>saha</em><br />Un écrit qui nous éveille au sens de la vie<br />Tous les êtres humains sont dignes du plus grand respect<br />La joie d’agir en s’appuyant sur notre volonté<br />« <em>Mes chers disciples, mes merveilleux compagnons de l’assemblée du pic de l’Aigle</em> »<br />Transformer le pays en insufflant courage et espoir<br />Transmettre le relais de <em>kosen rufu</em><br />Créer un monde de bonheur et de paix pour nous-mêmes et pour les autres</p> <p> </p>
Prix 6,64 €
Jazz, bouddhisme et joie de vivre-Hancock/Shorter/Ikeda-Acep

<p>Ce livre commence par cette phrase « <em>Le dialogue est une sorte de musique, qui se joue entre des esprits humains. Je suis très impatient de créer une musique du cœur avec deux de mes amis, les célèbres musiciens de jazz, Herbie Hancock et Wayne Shorter.</em> » Cette sorte de musique est présente jusqu’à la dernière intervention du livre, qui est celle du jazz lui-même : « 1-2,1-2-3 ».</p> <p>C’est un sentiment de gratitude que l’on ressent pour ces échanges qui mettent en avant la genèse du jazz, expression de la souffrance de l’esclavage, puis de son rôle de bannière d’espoir, de joie et de créativité. Porte-drapeau de toutes les jeunesses du monde en quête de paix, de dialogue et de renouveau, synonyme de vitalité, de sincérité et de courage pour s’harmoniser avec les autres. Les échanges entre ces trois musiciens nous permettent de retrouver la terre natale de l’humanité, l’Afrique, mais aussi celle présente au sein de chacun d’entre nous comme décrit par le poème du Daisaku Ikeda :</p> <p style="text-align:center;">« <em>Poursuivez la recherche sans compromission<br />De vos racines les plus authentiques<br />Dans les régions les plus profondes de votre vie.<br />Cherchez les racines primordiales de l’humanité<br />Alors vous découvrirez immanquablement<br />L’étendue majestueuse de </em>Jiyu<span style="font-size:70%;line-height:80%;"><sup>1</sup></span><br /><em>Se déployant dans les profondeurs de votre vie.</em> »</p> <p style="font-size:10px;text-align:left;">1. Bodhisattvas sortis de la terre.</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h4><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis :</span></h4> <p style="font-size:14px;margin-bottom:6px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';margin-top:10px;font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/Jazz.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p> <p> </p>
Prix 12,32 €
La Sagesse de la tolérance-Wahid / Ikeda - Editions l Harmattan

<h3 style="margin-bottom:1px;color:#1f67aa;">Quatrième de couverture</h3> <p><span style="font-variant:small-caps;">Qu’est-ce</span> que le bouddhisme et l’islam ont en commun ? Et quelles sont les caractéristiques positives que le Japon bouddhiste et l’Indonésie musulmane peuvent échanger mutuellement ? Dans cette discussion profonde abordant un grand nombre de sujets – il y est notamment question d’artistes et de penseurs aussi divers que Beethoven, Goethe, Tolstoï, Thomas Jefferson et Akira Kurosawa – Abdurrahman Wahid et Daisaku Ikeda montrent qu’un dialogue significatif entre religions et cultures commence par une conversation de cœur à cœur entre individus.</p> <p>Ils évoquent les similitudes entre les deux peuples insulaires dont ils sont issus, leur passé commun marqué par les échanges commerciaux et culturels, et ils concluent ensemble que le dialogue, comme le bouddhisme et l’islam eux-mêmes, n’a fondamentalement qu’un seul but : la réalisation de la paix.</p> <p>Ces deux penseurs traitent également de leurs traditions respectives, relatent leur expérience personnelle de la guerre et de l’adversité et, plus encore, évoquent largement la vie du Bouddha et du prophète Mahomet pour montrer que l’harmonie provient d’une attitude de tolérance et de non-violence et qu’elle est la manifestation de ce qu’est le véritable courage.</p> <h3 style="margin-bottom:1px;color:#1f67aa;">Sommaire</h3> <ul style="font-size:14px;color:#1f67aa;"><li><span style="color:#9f7777;">Avant-propos de Shinta Nuriyah Wahid</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">La mission de toutes les religions – la paix</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Un pont de l’amitié entre les peuples</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Le combat des jeunes et leur quête de réponses</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Vers un siècle des droits humains</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Les échanges culturels sont une source de créativité</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">L’esprit de tolérance</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">L’éducation, pilier doré de la société</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Le rôle vital des femmes et de la jeunesse</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Postface de Daisaku Ikeda</span></li> <li><span style="color:#9f7777;">Index</span></li> </ul><p></p> <p></p> <p></p>
Prix 15,17 €
Apprendre tout au long de sa vie-Hickman/Garrison/Ikeda-Ed.Harmattan

<p><strong><span style="font-size:medium;color:#00008b;">Quatrième de couverture</span></strong></p> <p><span style="font-variant:small-caps;"><em>Apprendre tout au long de sa vie</em></span> est un dialogue passionné et stimulant sur le legs du grand philosophe et éducateur américain John Dewey (1859-1952). Tournée vers le développement et la création de valeurs dans le contexte de la vie concrète, la philosophie pragmatique de Dewey a beaucoup en commun avec l’humanisme bouddhique.</p> <p>Ces similitudes, qui transparaissent tout au long de l’ouvrage, ajoutent à la richesse d’un dialogue débordant de foi dans notre capacité à trouver un terrain commun et à développer le bien-être dans un monde qui se globalise rapidement. Pour Dewey, le potentiel individuel et le potentiel social sont l’un et l’autre illimités.</p> <p> </p> <p><span style="font-variant:small-caps;color:#11960a;"><strong>Les auteurs</strong></span></p> <p><span style="font-variant:small-caps;color:#11960a;"><strong>Larry A. Hickman</strong></span> est directeur du centre d’études Dewey et professeur à l’université du sud de l’Illinois de Carbondale. Ancien président de la société John Dewey, il a publié des études qui font autorité sur la philosophie de Dewey en matière de technologie.</p> <p><span style="font-variant:small-caps;color:#11960a;"><strong>Jim Garrison</strong></span> est professeur en philosophie de l’éducation à l’université Virginia Tech de Blacksburg, en Virginie. Ancien président de la Société de philosophie de l’éducation et de la société John Dewey, il a notamment écrit un essai intitulé <em>Dewey et l’éros : sagesse et désir dans l’art d’enseigner.</em></p> <p><span style="font-variant:small-caps;color:#11960a;"><strong>Daisaku Ikeda</strong></span> est président de la Soka Gakkai internationale, un mouvement bouddhiste laïc qui compte plus de douze millions de pratiquants dans le monde. Il a délivré de nombreuses conférences et écrit de multiples ouvrages traitant du bouddhisme, de l’humanisme, du dialogue entre les civilisations et de questions éthiques.</p> <p></p> <p></p> <p></p>
Prix 17,06 €
L'espoir de la démocratie - Dialogue Harding-Ikeda  Ed. L'Harmattan

<p><span style="color:#00008b;"><strong><span style="font-size:medium;">L’espoir de la démocratie</span><br />Dialogue entre<br /></strong><em>Vincent Harding et Daisaku Ikeda</em></span></p> <p><span style="font-variant:small-caps;">ce dialogue</span> entre un compagnon de route de Martin Luther King, Vincent Harding, et Daisaku Ikeda, président de la Soka Gakkai internationale, se lit avec autant de plaisir que lorsque nous recevons de bonnes nouvelles.<br /><br />En 1963, King dénonçait les multiples persécutions faites aux Afro-Américains et exprimait ainsi sa foi : « <em>Tailler dans la montagne du désespoir, une pierre d’espoir</em>. »<br /><br />La même petite flamme s’était allumée en Inde avec Gandhi alimentée par le même combat pour la dignité, une autre au Japon avec Makiguchi, fondateur du mouvement Soka, emprisonné et mort comme les deux autres pour avoir défendu l’égalité et la dignité fondamentale de toute vie. Ces trois grands personnages de l’histoire du <span style="font-variant:small-caps;">xx</span><sup>e</sup> siècle, leaders authentiques de religions différentes ont tous trois mis au centre de leur croyance la dignité de la vie de toute personne quels que soient son sexe, sa couleur, sa nationalité, son âge, sa religion, etc.<br /><br />La description de King comme leader charismatique ne suffit pas à expliquer le succès de cette entreprise de « déségrégation ». Il était capable d’absorber l’énergie que lui donnaient les gens, et l’énergie qu’il leur renvoyait leur remontait le moral et les soutenait dans leur lutte ; il leur disait : « <em>Voyez ce que vous faites ! C’est magnifique ! Vous êtes merveilleux !</em> » Il était comme un professeur encourageant ses élèves, comme Socrate avec Platon, comme un maître avec ses disciples.<br /><br />Ces conversations nous font revivre le courage de la jeunesse qui chantait pour ne pas se laisser dominer par la peur, l’action des femmes sans lesquelles les salles seraient restées vides, celle des hommes qui s’efforçaient d’encourager ceux qui étaient sceptiques sur l’efficacité d’une attitude de non-violence absolue.<br /><br />Nous apprenons que les mouvements qui sont fermement enracinés et qui découlent de la profonde expérience et conscience de personnes ordinaires sont indestructibles.<br /><br />Participer à ces conversations allume, entretient ou renforce dans notre propre cœur le sentiment que contribuer à réaliser « une communauté aimante » en utilisant toutes nos différences est une entreprise passionnante, peut-être la vraie raison de vivre.</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">vincent harding</span></strong> (1931-2014) était le président du projet Vétérans de l’espoir à l’école de théologie Illif de Denver (Colorado). Ami proche et conseiller de Martin Luther King, il écrivit notamment <em>Hope and History: Why We Must Share the Story of the Movement</em> (Espoir et Histoire : pourquoi nous devons partager l’histoire de notre mouvement).</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">daisaku ikeda</span></strong>, né en 1928, est le fondateur et le président de la Soka Gakkai internationale, une organisation constituée de bouddhistes laïcs de douze millions de personnes dans le monde. Il a beaucoup écrit et prononcé de discours dans le monde entier sur le bouddhisme, l’humanisme et la recherche d’une éthique planétaire.</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h4><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis :</span></h4> <p style="margin-bottom:6px;font-size:14px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;margin-top:10px;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/13-33-morceaux-choisis-harding.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p> <p> </p>
Prix 17,06 €
Le bouddhisme ou la voie des valeurs - Ed. L'Harmattan

<p><span style="color:#00008b;"><strong><span style="font-size:medium;">Le bouddhisme ou la voie des valeurs</span> <br />Dialogue entre <br /></strong><em>Lokesh Chandra et Daisaku Ikeda</em></span></p> <p><span style="font-variant:small-caps;">Ce dialogue</span> est un enchantement pour le cœur et l’esprit. Il associe l’immense érudition de Lokesh Chandra et l’engagement planétaire de Daisaku Ikeda pour donner aux êtres humains une véritable foi en eux-mêmes. On y apprend que le roi Ashoka fut le premier représentant du pouvoir politique qui a dit « non à la guerre », pas seulement parce qu’elle s’oppose à la paix mais parce qu’elle s’oppose à la vie elle-même. Ce fut la paix de l’esprit humain lui-même. C’est bien là la philosophie d’un citoyen du monde ! Saviez-vous que Kumarajiva, le traducteur émérite des enseignements de Shakyamuni et plus particulièrement du Sûtra du Lotus, était d’origine koutchéene par sa mère, peuple dont la langue italo-celte est proche de celle parlée par les Irlandais ? Dans le monde prévaut le concept de « crise identitaire » cette tendance à se fondre dans une nation, une ethnie etc. et à exclure les autres. Tagore critiqua ces formes d’organisation inhumaine en ces termes : « <em>Seul celui qui peut établir une humanité idéale en lui-même est capable de se dresser face à ce type d’organisation inhumaine.</em> ». « <em>Regardes à l’intérieur, tu es bouddha</em> » disait le Sûtra. Soyez des lampes pour vous-mêmes !</p> <p>William Blake a dit ceci : « <em>De même que tous les hommes sont semblables (encore qu’infiniment variés), de même aussi toutes les religions, et, comme toutes les choses semblables, elles ont une source unique.</em> » Cette source est le monde intérieur de l’être humain. Le monde intérieur voit l'être humain ordinaire en chacun. Ce livre renforce cette sensation que notre pouvoir d’action sur nous-mêmes est immense, pouvoir qui pourrait se résumer par cette formule empruntée à Ghandi « <em>ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal</em> » de façon positive et créatrice. Elles incarnent un renforcement de l’éthique, nécessaire à la situation qui est la nôtre.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">lokesh chandra</span></strong>, né en 1927, est un spécialiste du bouddhisme indien, tibétain et sino-japonais. Il est le fils du célèbre sanskritiste indien Raghu Vira. Il a été vice-président du Conseil indien des relations culturelles, et président du Conseil indien de la recherche historique. En 2006, il a reçu la décoration indienne Padma Bhushan. On lui doit environ 400 ouvrages et travaux d’éditions, dont certains sont devenus des classiques comme son Dictionnaire tibéto-sanscrit, Iconographie bouddhiste du Tibet, et son Dictionnaire d’Art bouddhiste, qui compte près de vingt volumes. Il est aujourd’hui directeur de l’Académie internationale de la culture indienne.</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">daisaku ikeda</span></strong>, né en 1928, est président de la Soka Gakkai internationale, un mouvement de bouddhistes qui compte plus de douze millions de pratiquants dans le monde. Fondateur de plusieurs instituts, dont l’Institut de philosophie orientale et l’Institut Toda pour la paix, il a abondamment écrit et donné des conférences sur le bouddhisme, l’humanisme et l’éthique planétaire. Plus de cinquante de ses dialogues ont été publiés à ce jour.</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p> </p>
Prix 17,06 €
Un dialogue entre Orient et Occident - Hochleitner/Ikeda - Harmattan

<p class="Text">Un dialogue qui ouvre sur la nécessité cruciale et même vitale de faire du dialogue notre mode de communication privilégié. Dialogues entre Orient et Occident, entre cultures, religions, générations, genres humains …. Le socle indispensable pour dialoguer est l’acceptation de la différence mais aussi de la recherche ce qui nous réunit : notre humanité commune que l’on redécouvre par la révolution de soi-même, la révolution humaine.</p> <p class="Text">Les deux auteurs s’accordent pour en faire la condition unique d’une mondialisation harmonieuse où la concurrence économique et l’hégémonie par la force sont remplacées par la compétition pour la paix. De nombreux sujets sont passés en revue comme l’éducation, la gouvernance, la mondialisation, la religion et la spiritualité. Un arc-en-ciel entre deux mondes longtemps étrangers l’un à l’autre qui fait espérer et croire en l’avenir.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p class="Text"><strong><span style="color:#00008b;">Ricardo Díez-Hochleitner</span></strong> est un pédagogue de premier plan, penseur politique et économiste. Il fut président du club de Rome de 1991 à 2000, et a occupé des positions de direction à la Banque mondiale, à l’Unesco et à l’Organisation des États américains. Il a aussi occupé les fonctions de vice-ministre de l’Éducation en Colombie et de sous-secrétaire d’État à l’Éducation et à la Science en Espagne.</p> <p class="Text" style="margin-bottom:0px;margin-top:0px;"><strong><span style="color:#00008b;">Daisaku Ikeda</span></strong> est le président de la Soka Gakkai internationale, un mouvementreligieux bouddhique qui compte quelque 12 millions de croyants dans 192 pays à travers le monde. Il est l’auteur de plus de 80 ouvrages sur des thèmes bouddhistes et a reçu le Prix de la paix des Nations unies en 1983. Son action pour rétablir les relations sino-japonaises ainsi que ses contributions à la paix dans le monde, aux échanges culturels et à l’éducation ont été reconnues par la communauté académique, qui lui a décerné plus de 200 distinctions universitaires <em>honoris causa.</em></p> <p class="Text" style="margin-bottom:0px;margin-top:0px;"> </p> <p class="Text" style="margin-bottom:0px;margin-top:0px;"><strong><span style="color:#00008b;">Table des matières</span></strong></p> <p class="Text">Sommaire</p> <p class="Text">Préface par Ricardo Díez-Hochleitner <br />Préface par Daisaku Ikeda</p> <p class="Text">Chapitre Premier : Rencontre avec Aurelio Peccei <br />Chapitre II : L’enfance <br />Chapitre III : L’Espagne : le pays et la culture <br />Chapitre IV : Le roi d’Espagne <br />Chapitre V : La problématique de la mondialisation <br />Chapitre VI : Ombres et lumières de la mondialisation <br />Chapitre VII : Mondialisation et citoyenneté mondiale <br />Chapitre VIII : Le Monde tripolaire : les États-Unis, l’Europe et l’Asie <br />Chapitre IX : Gouvernance mondiale et révolution dans le leadership <br />Chapitre X : Citoyens du monde et éducation <br />Chapitre XI : Renaissance de la religion et de la spiritualité <br />Chapitre XII : La compétition pour la paix et des comportements humains</p> <p class="Text">Annexe 1 : Surmonter l’obscurité et l’agonie faustienne : une lumière pour la civilisation du XXIe siècle. <br />Annexe 2 : La théorie du développement durable et la stratégie du développement national. <br />Annexe 3 : Déclaration à l’Assemblée générale de l’Académie mondiale des Arts et des Lettres.</p> <p class="Text">Glossaire</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h4><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis :</span></h4> <p style="font-size:14px;margin-bottom:6px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';margin-top:10px;font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/dialogue-orient-occident.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p> <p> </p>
Prix 18,01 €
Bouddhisme et Islam - Ikeda / Terhanian - Editions l Harmattan

<p style="margin-bottom:0px;margin-top:0px;">A l’heure où trop souvent l’inacceptable se cache derrière une fausse spiritualité, et où l’intolérance et le mépris de l’autre vont jusqu’à attenter à la vie d’innocents, le dialogue inter-religieux, inter-confessionnel et inter-communautaire est d’une urgente nécessité.<br /><br />Comme toutes les grandes religions, bouddhisme et islam font de l’interdiction du meurtre le premier de leurs commandements et ont de ce fait pour vocation première d’être des facteurs de paix.</p> <p class="Text2">Islam et bouddhisme ont également en commun de vouloir contribuer à l’amélioration du monde réel, de se préoccuper de la fraternité et de la justice entre les êtres humains.Le dialogue que l’on va lire dans ces pages est un exemple de respect mutuel et d’écoute.</p> <p class="Text2"><strong>Daisaku lkeda</strong>, président d’une organisation bouddhique présente dans 192 pays et territoires du monde en 2008, multiplie depuis des années voyages et rencontres dans le but de renforcer un large consensus en faveur de la paix.</p> <p class="Text2"><strong>Majid Tehranian</strong> est un universitaire issu d’une tradition très ancienne et féconde de l’islam dont il souligne ici le caractère universel et humaniste.</p> <p class="Text2">Ce livre, modèle d’ouverture, saura-t-il dissiper préjugés et idées reçues ? C’est sans doute ce qui le motive, et à ce titre il mérite la plus grande attention.</p> <p class="Text2"><strong><span style="color:#00008b;">Table des matières</span></strong></p> <p class="Text2"><em>Avant-propos <br /></em><em>Préface <br /></em><em>Introduction</em></p> <p class="Text2"><strong>Chapitre 1. Pourquoi le dialogue</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Une naissance dans le cadre spirituel</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La folie de la guerre qui transforme les êtres humains en bêtes sauvages</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Des écrits marqués par l’expérience de la guerre</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Le combat contre l’autorité : la véritable valeur d’une personne</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La révolution humaine, source de création de valeurs</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">L’institut Toda - Motivations et aspirations</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">A propos du titre</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Se fonder sur notre humanité commune</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Des règles pour le dialogue</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Des hommes de dialogue : Montaigne et Gandhi</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 2. L’Islam</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Comprendre ce qu’est vraiment l’islam</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Reconsidérer l’orientalisme</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Judaïsme, christianisme et islam</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La vie de Mahomet : les révélations qu’il a reçues</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La naissance de l’islam</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La civilisation musulmane : foi, diversité et recherche du savoir</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les relations avec l’Europe médiévale</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 3. Le Bouddhisme</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Pourquoi Shakyamuni entra dans la vie religieuse</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Bouddhisme et soufisme</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les caractéristiques du bouddhisme de Nichiren</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Le rôle contemporain du bouddhisme et de l'islam</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 4. Les rencontres bouddhisme-islam</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Vers un modèle de coexistence multicivilisationnelle</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Observer la vie quotidienne des personnes ordinaires</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Le facteur humain</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 5. Renaissance spirituelle et religieuse</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Prophète et diseur de bonne aventure</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Activer l'esprit de communauté spirituelle</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">A propos de l’égalité</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 6. Le choc des civilisations</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Regards sur la civilisation - Toynbee et d’autres</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La vision de l’histoire et l’hégémonie culturelle centrée sur l’Occident</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La civilisation : un mode d'organisation des cultures</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Contacts interculturels : le Japon et l'Occident</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les progrès scientifiques et techniques et la moralité humaine</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les implications de la thèse du « choc des civilisations »</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Critique en trois points de la thèse de Huntington</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La complexité des conflits locaux</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 7. Dialogue des civilisations</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Ni choc ni coexistence</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">L'esprit du dialogue dans les « Questions de Milinda »</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La théorie de la communitation de Habermas</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La perspective universelle de Rûmî</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">L'Asie centrale au carrefour des civilisations</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La restauration de l'humanité - quelle lumière ? De quelle source?</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">La magnificence du cosmos – un sens de la symbiose</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 8. A la recherche d’une éthique planétaire</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Une économie au service des peuples</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Droits de l'homme et bouddhisme</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Perspectives sur la vie éternelle</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 9. Un siècle de guerre</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Le souvenir de Josei Toda</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Propositions concrètes et activités pour la paix</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Toda : le droit inaliénable à la vie</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Jamais plus - un siècle de guerres</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Faire des Nations unies un « Rassemblement humain »</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Un rôle plus large pour les actifs non étatiques</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les médias : qui mène la danse ?</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">De nouvelles possibilités pour les médias et la démocratie</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Rivaliser d’humanité - faire appel aux anges et non aux démons de notre esprit</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 10. Un siècle de paix ?</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Crise de l'humanité et de l'esprit humain - une époque charnière</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Une religion ouverte et accessible</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Dépasser les conflits ethniques</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Ce que devrait être une citoyenneté mondiale</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">L'éducation à la paix et la formation de la jeunesse</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Chapitre 11. Choisir le dialogue</strong></p> <ul><li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Les dangers de divisions accrues</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Intégration régionale</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Une communauté de l'Asie du Nord-Est</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Le rôle de I'OMC et un système économique pour la diversité</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Liberté et choix humains</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">L'optimisme de la volonté et le pessimisme de l'intellect</div> </li> <li> <div class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;">Un voyage pour la paix : des liens et non des chaînes</div> </li> </ul><p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Epilogue par le professeur Majid Tehranian</strong></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><strong>Epilogue par Daisaku lkeda</strong></p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"> </p> <p class="2" style="margin:0cm 0cm 0pt;"><em>Glossaire</em></p>
Prix 20,85 €
Pour l'épanouissement d'une culture de paix - Ed. L'Harmattan

<p class="Text"><span style="color:#00008b;"><strong><span style="font-size:medium;">Pour l’épanouissement d’une culture de paix</span><br />Dialogue entre<br /></strong><em>Elise Boulding et Daisaku Ikeda</em></span></p> <p class="Text"><span style="font-variant:small-caps;">une occasion,</span> plutôt une chance, de participer aux conversations entre deux grands activistes pour la paix, Elise Boulding, sociologue, membre de la Société des Amis (quaker) et Daisaku Ikeda, bouddhiste et président de la SGI (Soka Gakkai Internationale.).<br /><br />Les sujets s’enchaînent librement, sans ordonnance rigide. Si chaque sujet était un petit papier blanc et que l’on le lançait en l’air avec tous les autres tels des cerfs volants, ils s’ordonneraient naturellement autour d’un axe de rotation qui aurait pour équation « le rôle primordial des femmes dans la création d’une culture de paix. » Chacun de nous a quelques souvenirs de ses cours d’Histoire et de l’importance quasi magique donnée à la conquête, à la guerre, aux héros qui se glorifient du nombre d’ennemis anéantis ! Mais avez-vous déjà entendu parler d’une « Histoire de l’humanité » vue par les yeux d’une femme ou lu des stratégies pour faire triompher la paix ?<br /><br />Non, car ce sont les hommes qui ont écrits l’Histoire à leur façon ! Et les enfants ? Faits pour obéir ou dignes d’être écoutés ? Si on le leur demande, les enfants sont capables de discourir sans fin sur ce que serait un monde dépourvu d’armes. La même question posée à des hommes ne reçoit que silence comme réponse ! Des conversations, a priori sans prétentions mais qui ont cette force de susciter en nous l’envie de devenir à notre tour des artisans de la paix, joyeux et libres de toute crainte.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p class="Text"><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">elise boulding</span></strong> (1920-2010) était professeur émérite de sociologie à Darmouth College, où elle établit le premier programme d’études pour la paix aux États-Unis. Elle a fait partie de la faculté de l’université des Nations unies, du jury international du prix pour la paix décerné par l’Unesco, et de la commission du Congrès américain qui a conduit à la fondation de l’Institut pour la paix.</p> <p class="Text"><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">daisaku ikeda</span></strong> (né en 1928) est président de la Soka Gakkai internationale, un mouvement de bouddhistes qui compte plus de douze millions de membres dans lemonde. Il a abondamment écrit et donné des conférences sur le bouddhisme, l’humanisme et l’éthique planétaire. Plus de cinquante de ses dialogues ont été publiés à ce jour.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h4><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis :</span></h4> <p style="font-size:14px;margin-bottom:6px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';margin-top:10px;font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/13-26-morceaux-choisis.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p> <p class="Text"> </p>
Prix 14,22 €
Choisis la vie - Toynbee / Ikeda - Editions l Harmattan

<p class="&quot;&quot;&quot;Text&quot;&quot;&quot;"><strong>Table des matières</strong></p> <p class="&quot;&quot;&quot;Text&quot;&quot;&quot;"><em>Préface à l’édition française</em> <br /><em>Préface à l’édition anglaise</em></p> <p class="&quot;&quot;&quot;Text&quot;&quot;&quot;"><strong>Première partie : vie sociale et vie privée</strong></p> <p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre I <em>La nature profonde de l’être humain</em></strong></p> <ul><li> <div class="&quot;&quot;&quot;Text1&quot;&quot;&quot;">Quelques-uns de nos traits animaux</div> </li> <li> <div class="&quot;&quot;&quot;Text1&quot;&quot;&quot;">Hérédité et environnement</div> </li> <li> <div class="&quot;&quot;&quot;Text1&quot;&quot;&quot;">Esprit et corps</div> </li> <li> <div class="&quot;&quot;&quot;Text1&quot;&quot;&quot;">Le subconscient</div> </li> <li> <div class="&quot;&quot;&quot;Text1&quot;&quot;&quot;">Raison et intuition</div> </li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre II <em>L’environnement</em></strong></p> <ul><li>Harmonie de l’homme et de la nature</li> <li>Catastrophes naturelles et d’origine humaine</li> <li>Problèmes urbains</li> <li>Les transports</li> <li>Le retour aux zones rurales</li> <li>Signes avant-coureurs de la fin</li> <li>En finir avec la pollution</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre III <em>L’intellect</em></strong></p> <ul><li>L’éducation</li> <li>L’influence de la littérature</li> <li>Les intellectuels et les masses populaires</li> <li>L’engagement intellectuel et artistique</li> <li>Les limites de l’intellect scientifique</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre IV <em>Santé et bien-être</em></strong></p> <ul><li>L’art de guérir et ses praticiens</li> <li>Les transplantations d’organes</li> <li>La thérapeutique : traitement scientifique et traitement global</li> <li>L’assistance aux personnes âgées</li> <li>Santé publique et BNB (bien-être national brut)</li> <li>La profession de mère</li> <li>Les limites de la procréation</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre V <em>L’homme, cet animal social</em></strong></p> <ul><li>Le monde du travail</li> <li>Le temps libre et son utilisation</li> <li>Le sens des valeurs dans l’organisation sociale</li> <li>L’allégeance aux organisations</li> <li>Le fossé des générations et l’ordre établi</li> <li>La neutralité des mass media</li> <li>Restrictions de la liberté de la presse</li> <li>L’abolition de la peine de mort</li> <li>Suicide et euthanasie</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text&quot;&quot;&quot;"><strong>Deuxième partie : vie politique et internationale</strong></p> <p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre VI <em>La seconde moitié de ce siècle</em></strong></p> <ul><li>Les États-Unis</li> <li>La course à l’exploration spatiale</li> <li>Le Japon et l’Angleterre</li> <li>Pas de candidat au trône</li> <li>La disparition de l’État local</li> <li>Les pays potentiellement accessibles au communisme</li> <li>Le patriotisme à l’échelon mondial</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre VII <em>Armement et guerre</em></strong></p> <ul><li>Croissance économique et guerre</li> <li>Une utilisation pacifique du nucléaire</li> <li>Les guerres par extension indirecte et l’Asie</li> <li>La Constitution japonaise et la légitime défense</li> <li>Les forces de police de l’avenir</li> <li>La nature et l’avenir de la guerre</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre VIII <em>Le choix d’un système politique</em></strong></p> <ul><li>Les qualités d’un bon responsable</li> <li>Comment se préserver du fascisme</li> <li>La nature, les moyens et les enjeux du pouvoir</li> <li>Démocratie ou dictature</li> <li>Démocratie et méritocratie</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre IX <em>Un seul monde</em></strong></p> <ul><li>Une monnaie internationale</li> <li>Le rôle de l’Asie du Sud-Est</li> <li>La contribution du Japon au monde de demain</li> <li>De la bipolarité à la multipolarité</li> <li>L’unification du monde</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text&quot;&quot;&quot;"><strong>Troisième partie : vie philosophique et religieuse</strong></p> <p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre X <em>La nature des choses</em></strong></p> <ul><li>L’origine de la vie</li> <li>La question de la vie éternelle</li> <li>L’univers</li> <li>Des êtres intelligents sur d’autres planètes ?</li> <li>Au-delà des ondes et des particules subatomiques</li> <li>Les approches religieuses de la réalité ultime</li> <li>L’approche bouddhique</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre XI <em>Les rôles de la religion</em></strong></p> <ul><li>La religion, source de vitalité</li> <li>Trois religions occidentales</li> <li>Le retour au panthéisme</li> </ul><p class="&quot;&quot;&quot;Text3&quot;&quot;&quot;"><strong>chapitre XII <em>Le bien et le mal</em></strong></p> <ul><li>Un mélange de bien et de mal</li> <li>Venir à bout des désirs</li> <li>Le sens du destin</li> <li>Définir le véritable progrès</li> <li>Amour et conscience</li> <li>La compassion, application de l’amour</li> <li>Étendre la sphère de l’amour</li> <li>La plus haute valeur humaine</li> </ul>
Prix 26,54 €
Les droits humains au XXIe siècle - Athayde / Ikeda - Ed. l Harmattan

<p><span style="color:#00008b;"><strong><span style="font-size:medium;">Les Droits humains au <span style="font-variant:small-caps;">XXI</span><sup>e</sup> siècle</span></strong><br /><em>Un dialogue entre Austregésilo de Athayde et Daisaku Ikeda</em></span></p> <p>« <strong><em>Je savais depuis longtemps qu’il existait, en Amérique du Sud, un géant, une personnalité au courage éclatant ayant pour nom Austregésilo de Athayde. Il incarnait à lui seul la citadelle de l’intelligence, le sommet de la liberté d’expression</em></strong> ». Tels sont les premiers mots de la préface de D. Ikeda.</p> <p>« <strong><em>Daisaku Ikeda et moi-même espérons l’un et l’autre que le combat passionné que nous avons mené jouera un rôle crucial vers l’avènement d’une ère où les hommes et les femmes de tout âge goûteront liberté et égalité. L’égalité signifie ici être libéré de tous les préjugés et respectueux de toutes les sensibilités et croyance religieuses.</em></strong> ». Ces phrases sont tirées de la préface de Mr Athayde.</p> <p>Les trois premiers chapitres traitent de la vie de personnalités, telles que Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela qui ont ouvert par leurs exemples la voie à la lutte pour les Droits humains au <span style="font-variant:small-caps;">XXI</span><sup>e</sup> siècle. Le socle commun à leur combat pour lutter contre les maux de notre société a été la « <strong>non-violence</strong> ».</p> <p>Les chapitres suivants relatent l’histoire de l’élaboration de la Déclaration universelle des droits de l’homme et les rôles prédominants d’Eleanor Roosevelt, de M. Athayde et de René Cassin. Enfin, du chapitre VII au chapitre IX, sont examinés la première génération (le droit à la liberté) , la deuxième génération (les droits sociaux) et la troisième génération (les droits de l’environnement et du développement) des Droits de l’homme.</p> <p>Le dernier chapitre « <strong>Vers un nouveau millénaire</strong> » se prolonge de manière inattendue par une annexe intitulée « <strong><em>Images du père</em></strong> » qui est la retranscription d’un dialogue entre les enfants de M. Athayde, Laura et Roberto, son gendre, Cicero et Hiromasa, fils de M. Ikeda. Nous y découvrons à travers le regard de leurs proches la vie « ordinaire » de ces deux personnalités qui se sont interdit toute compromission dans la défense des droits humains.</p> <p>Ce « <strong>dialogue entre enfants</strong> » a la saveur de la sincérité et la fraîcheur de la jeunesse ; c’est une porte ouverte sur le quotidien de ces deux hommes à l’humanité courageuse.</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">belarmino maria Austregésilo de athayde,</span></strong> célèbre écrivain et journaliste brésilien, s’est employé à promouvoir la justice sociale et les Droits de l’homme, avec vigeur. Après une remarquable carrière aux Nations unies, il est devenu président de l’Académie brésilienne des Lettres, en 1959, poste qu’il occupa jusqu’à son décès, en 1993. Parmi ses oeuvres, citons notamment <em>Historias Amargas</em> (Histoires amères).</p> <p><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">daisaku ikeda,</span></strong> est président du mouvement bouddhique Soka Gakkai internationale, de quelque douze millions d’adhérents dans 192 pays et territoires du monde. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le bouddhisme. Bien qu’il se soit décrit lui-même comme « un simple voyageur le long de la route de la soie », ses dialogues lui ont valu plus de 250 distinctions académiques d’universités et d’institutions du monde entier, ainsi que la médaille de la paix des Nations unies, en 1983.</p> <p style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h4><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis :</span></h4> <p style="margin-bottom:6px;font-size:14px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;margin-top:10px;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/13-23-morceaux-choisis-athayde.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p> <p> </p>
Prix 15,17 €
La Sagesse du Sûtra du Lotus - Volume 1 - Editions ACEP

<p class="Text2">Cet ouvrage rend accessible à tous le message humaniste et universaliste contenu dans le Sûtra du Lotus, écrit en 28 chapitres considéré dans le monde du bouddhisme sino-japonais comme l’un des textes essentiels des enseignements du Grand Véhicule (Mahayana). Pour le grand maître chinois Tiantai (538-597) ou le moine japonais Nichiren (1222-1282), c’est même l’œuvre essentielle et ultime du bouddha Shakyamuni.</p> <p class="Text2">Présenté sous forme d’entretiens, ce livre souligne le rôle que peuvent jouer la philosophie du Sûtra du Lotus et le bouddhisme de Nichiren au XXI<sup>e</sup> siècle. Le message de ce dernier, fondé sur sa compréhension profonde de ce Sûtra – qui proclame l’absolue dignité et l’égalité fondamentale de tous les êtres humains, invite au respect de l’environnement naturel et donne des clés pour l’établissement d’une paix durable –, propose en effet des réponses aux nombreuses formes de discriminations, de violence et de souffrances dont sont encore trop souvent victimes les êtres humains, aujourd’hui. En dégageant des valeurs humaines essentielles, communes à tous, il invite au dialogue des cultures dans le respect de la diversité et à une prise de conscience individuelle, seules issues possibles à la crise du monde contemporain.</p> <p class="Text2">Ce volume, qui rassemble les commentaires des chapitres 1 à 15 du Sûtra du Lotus, est une édition revue et corrigée à partir de la traduction française du Sûtra du Lotus parue en 2010 aux éditions Les Indes savantes et de celle des écrits de Nichiren, parue en 2012 aux éditions Soka Gakkai. Un second volume, qui aborde les chapitres 16 à 28, sera disponible ultérieurement.</p>
Prix 14,22 €
La Sagesse du Sûtra du Lotus - Volume 2 - Editions ACEP

<p class="Text2">Présentée sous forme d’entretiens entre le président du mouvement bouddhiste Soka Gakkai internationale (SGI), Daisaku Ikeda, et les représentants du département d’étude de ce mouvement à l’époque, <em>La Sagesse du Sûtra du Lotus</em> est un commentaire du Sûtra du Lotus, qui souligne la portée universelle et actuelle du message humaniste que ce sûtra recèle. <br />Composé de 28 chapitres, le Sûtra du Lotus est considéré comme l’un des textes essentiels du bouddhisme du Grand Véhicule (Mahayana). Pour le grand maître chinois Tiantai (538-597) ou le maître japonais Nichiren (1222-1282), c’est même l’œuvre essentielle et ultime du bouddha Shakyamuni.</p> <p class="Text2">Suite du volume paru en 2013, ce second volume aborde les chapitres 16 à 28 du Sûtra. Il y est notamment question du chapitre 16, « La durée de la vie de l’Ainsi-venu », chapitre clé, qui révèle que non seulement la vie du Bouddha est éternelle, mais que celle de tous les êtres humains l’est également. Les bienfaits que recevront ceux qui mettent en pratique les enseignements du Sûtra du Lotus et les vertus qu’ils pourront développer – à l’image des bodhisattvas décrits dans les derniers chapitres –, sont également mis en lumière.</p> <p class="Text2">La présente édition a été revue et corrigée à partir de la traduction française du Sûtra du Lotus parue en 2010, aux éditions Les Indes savantes, et de celle des Écrits de Nichiren, parue en 2012, aux éditions Soka Gakkai.</p>
Prix 14,22 €
Une voie vers la paix - Yalman / Ikeda - Editions l Harmattan

<p><span style="color:#00008b;"><strong><span style="font-size:medium;">Une voie vers la paix</span><br />Dialogue entre<br /></strong><em>Nur Yalman et Daisaku Ikeda</em></span></p> <p>Une voie vers la paix ne peut être pavée que par le dialogue, le respect mutuel et l’amitié ; en effet, les êtres humains sont moins enclins à commettre des atrocités sur des personnes avec lesquelles elles ont tissé des liens personnels. Les tragédies trouvent bien souvent leur origine dans le refus d’accepter les différences culturelles, ce qui autorise rejet et haine de l’autre. Revisiter l’histoire est aussi une démarche indispensable : face à l’attitude de l’Occident envers le monde musulman au <span style="font-variant:small-caps;">xix</span><sup style="font-size:0.7em;line-height:0.8em;">e</sup> et <span style="font-variant:small-caps;">xx</span><sup style="font-size:0.7em;line-height:0.8em;">e</sup> siècle, n’y a-t-il pas, de la part des « <em>fondamentalistes</em> » une sorte de « revanche à retardement » ? Les échanges ont pourtant été fructueux et prospères entre l’Islam et l’Occident.</p> <p>A-t-on oublié que lorsque les Juifs furent chassés d’Espagne, ils furent invités à s’installer dans l’Empire ottoman où les populations chrétienne, musulmane et juive entretenaient des relations cordiales ? Levi Strauss considérait l’empathie comme la marque même de l’humanité.</p> <p>Dans les premières pages de ce livre, Nur Yalman a cette réplique qui donne le ton de ces échanges : « <em>Demandez moi ce que vous voulez, j’aurai grand plaisir à vous répondre</em> ».</p> <p>Le lecteur se réjouit de ce dialogue sans fards ni convenances sur différents aspects culturels du Moyen-Orient et de ses relations avec l’Occident, et il perçoit que la fierté d’appartenir à une culture peut nous amener à en accepter une autre dans une sorte de partenariat planétaire indispensable à la survie de la planète.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <p class="Text"><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">nur yalman</span></strong> est professeur et chercheur en matière d’anthropologie sociale et spécialiste des études du Moyen-Orient à l’université Harvard. Il est également membre de l’Académie américaine des Arts et des Sciences. Ses recherches portent sur les questions de religion et de politique en Asie du Sud, en Asie Centrale, au Moyen-Orient et dans d’autres sociétés musulmanes.</p> <p class="Text"><strong><span style="font-variant:small-caps;color:#00008b;">daisaku ikeda</span></strong> est président du mouvement bouddhique Soka Gakkai internationale, qui compte quelque douze millions de pratiquants dans 192 pays et territoires du monde. Il est l’auteur de plus de 80 ouvrages sur le bouddhisme et a reçu la médaille de la paix des Nations unies, en 1983. Ses dialogues lui ont valu plus de 250 distinctions académiques d’universités et d’institutions du monde entier.</p> <p class="Text" style="margin-top:8pt;" align="center">***</p> <h3><span style="color:#0293a4;">Morceaux choisis</span></h3> <p style="margin-bottom:6px;font-size:14px;font-family:Arial, Helvetica, 'Sans-Serif';font-weight:normal;color:#3cccd1;text-align:left;margin-top:10px;"><span style="font-variant:small-caps;"><a href="http://www.acep-france.fr/images/pdf/extraits/une-voie-vers-la-paix.pdf">[ Cliquez pour lire les Morceaux choisis ]</a></span></p>
Prix 14,22 €
La force du sourire - Portait de Kaneko Ikeda- Editions ACEP

<p><strong><span style="font-size:medium;color:#00008b;">Quatrième de couverture</span></strong></p> <p>« <em>Un sourire est semblable à une fleur qui s’épanouit sur le terreau fertile d’un cœur fort. Lorsque vous souriez avec éclat, vous inspirez courage à votre famille et lui permettez de surmonter toutes les difficultés. Ce pouvoir latent des femmes est une source de vitalité pour tous.</em> »</p> <p>Cette citation tirée de <em>La Nouvelle Révolution humaine</em> (chapitre « Lumière du bonheur », vol. 25) semble avoir été inspirée à son auteur, Daisaku Ikeda, maître bouddhiste engagé pour la paix et le bonheur de l’humanité, par sa précieuse et inséparable compagne, Kaneko, dont le sourire a éclairé nombre de leurs rencontres.</p> <p>Les lectrices et lecteurs auront la chance d’approcher, dans cette compilation d’articles, d’essais et d’interviews, la vie de cette femme inspirante, à la fois douce et puissante. À travers ses propres souvenirs, les mots et le regard de ses proches, nous découvrons la vie d’une enfant, d’une jeune fille, puis d’une femme, épouse et mère, qui avance toujours avec une profonde détermination aux côtés de son époux.</p> <p>Cette rencontre avec la famille Ikeda nous permet de saisir les aspects les plus simples de la vie quotidienne d’une femme dans le Japon de l’ère Showa (1926-1989), ancrée dans la tradition japonaise, aussi bien que les défis et les victoires d’une famille totalement dévouée à la réalisation d’un monde de paix.</p> <p></p> <p></p> <p></p>
Prix 8,53 €